Le gouvernement adopte la Déclaration des Nations-Unies sur les droits des peuples autochtones

Garçon aborigène, Australie
Garçon aborigène, Australie
© Un jeune aborigène, Australie

L'Australie a aujourd'hui formellement adopté la Déclaration des droits des peuples autochtones des Nations-Unies, revenant ainsi sur sa précédente décision.

Lors d'une cérémonie au Parlement, la ministre des Affaires indigènes, Jenny Macklin, a déclaré: "Aujourd'hui, l'Australie franchit un nouveau pas en rétablissant les relations entre indigènes et non-indigènes australiens, préparant ainsi un nouvel avenir.

Aujourd'hui, l'Australie rejoint la communauté internationale en réaffirmant les aspirations des tous les peuples indigènes… Le 17 septembre 2007, 143 nations avaient voté en faveur de cette Déclaration. L'Australie était l'un des quatre pays à s'y être opposé. Aujourd'hui, l'Australie change de position. Aujourd'hui, l'Australie adopte la Déclaration."

L'Australie, les Etats-Unis, le Canada et la Nouvelle-Zélande sont les quatre pays qui se sont opposés à l'adoption de la Déclaration par l'Assemblée générale des Nations-Unies en 2007. Bien qu'elle ne soit pas contraignante, la Déclaration établit une série de normes garantissant les droits des peuples indigènes et permet ainsi de juger le traitement qui leur est infligé par les gouvernements.