Rencontre au sommet pendant les manifestations indiennes en Amazonie

© Heinz Plenge Pardo / Frankfurt Zoological Society

Tandis que des centaines d’Indiens d’Amazonie manifestent contre l'invasion de leurs territoires par les compagnies d'exploitation pétrolière, le président de la multinationale franco-britannique Perenco vient d’annoncer au président péruvien son intention d'investir 2 milliards de dollars dans le pays.

Sur le Napo, l’un des principaux affluents de l’Amazone où avait lieu l’une des manifestations, deux embarcations dont l’une appartenant à Perenco ont réussi à franchir un barrage érigé par les protestataires en tirant des coups de feu sur les Indiens qui les poursuivaient.

Entre-temps, François Perrodo, l'une des plus grandes fortunes de France et président de Perenco, annonçait au président péruvien Alan Garcia son intention d’investir 2 milliards de dollars dans l’industrie pétrolière au Pérou tout en certifiant que son projet d'exploitation du Lot 67 où vivent au moins deux groupes d'Indiens isolés serait reporté.

Survival a exhorté la compagnie à renoncer à ce projet mettant en péril la vie des Indiens isolés qui vivent dans la région.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd'hui : "Alors que François Perrodo et Alan Garcia se congratulaient au Palais présidentiel et concluaient un marché juteux, à quelques centaines de kilomètres de là, des Indiens manifestaient contre la politique pétrolière du gouvernement et l’invasion de leurs territoires par les compagnies. Perenco ne pouvait choisir pire moment."

Voir le film de Survival sur les Indiens isolés (en anglais)

Pour plus d’informations
Sophie Baillon 00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]