Le gouvernement déterminé à exploiter les territoires des Indiens isolés

Logo de Perenco
Logo de Perenco
© Survival

Le gouvernement péruvien vient d’exprimer sa détermination à ouvrir les territoires des Indiens isolés en adoptant une loi désignant l'exploitation pétrolière dans le nord du pays comme une 'nécessité nationale’.

La loi fait en particulier référence à une région d’Amazonie où vivent au moins deux groupes d'Indiens isolés, le Lot 67, qui est exploité par la compagnie franco-britannique Perenco. Cette concession est considérée comme la plus grande découverte pétrolière de ces trente dernières années au Pérou.

La loi a été adoptée peu après la rencontre entre le président de Perenco, François Perrodo, et le chef d’Etat péruvien Alan Garcia. Au même moment, des manifestants indiens  bloquaient l'un des principaux affluents de l'Amazone, le Napo, pour protester contre la promulgation d’autres lois destinées à faciliter l’exploitation des terres indigènes par les compagnies. Au moins un bateau de Perenco aurait réussi à franchir le barrage.

Perenco a annoncé son intention d’investir 2 milliards de dollars dans le Lot 67 et le gouvernement péruvien espère ainsi transformer l'économie du pays en le convertissant en exportateur de pétrole.

La loi a été adoptée par décret suprême la semaine dernière. Un décret suprême émane du président et de ses ministres et n’a pas besoin d’être approuvé par le Parlement.

Les Indiens isolés sont extrêmement vulnérables à toute forme de contact en raison de leur manque d'immunité contre les maladies importées du monde extérieur. Le contact avec les ouvriers de Perenco pourrait leur être fatal.

Voir le film sur les Indiens isolés (en anglais)