Dissimulation des preuves de la présence d’Indiens isolés

Un groupe d\Indiens isolés photographié au sud-est du Pérou, 2007.
Un groupe d\Indiens isolés photographié au sud-est du Pérou, 2007.
© Heinz Plenge Pardo / Frankfurt Zoological Society

Un article du quotidien britannique The Guardian révèle qu'un cabinet-conseil au service de la compagnie pétrolière franco-britannique Perenco aurait ‘fait disparaître’ de son rapport final les preuves attestant de la présence d'Indiens isolés dans la région de prospection de la compagnie. Perenco soutient que les Indiens isolés n'existent pas.

‘Certains groupes nomades vivent là’, a déclaré l'un des principaux auteurs du rapport.

‘La présence d'Indiens isolés dans cette région ne laisse aucune place au doute’, a affirmé un autre expert, co-auteur du rapport. ‘J'ai été très contrarié lorsque j’ai lu la version finale du rapport’.

Le Guardian cite également un ingénieur forestier qui a enquêté sur l’impact des tests sismiques de prospection pétrolière dans la région où opère Perenco. ‘La compagnie a prétendu qu'il n’y avait pas de groupes d’Indiens isolés. Pourtant il y avait des traces de pas et des vestiges d’habitations.’

L'article du Guardian est disponible ici, ainsi que la vidéo qui l'accompagne.

Survival a également réalisé une vidéo dans laquelle les témoins oculaires des récents affrontements en Amazonie péruvienne font état de ces événements dramatiques. Le rapport de ces témoins est également disponible (en anglais). L’essor fulgurant de la prospection pétrolière en Amazonie constitue l’une des principales inquiétudes des Indiens et la raison de leurs récentes manifestations.