Prix Pinocchio du développement durable : Perenco arrive en troisième position

Flèches disposées en croix par les Indiens isolés pour interdire le passage dans leur territoire.
Flèches disposées en croix par les Indiens isolés pour interdire le passage dans leur territoire.
© Marek Wolodzko/AIDESEP

Plus d’un millier d’internautes ont voté en faveur de la compagnie franco-britannique Perenco pour le prix Pinocchio des Amis de la Terre dans la catégorie droits de l’homme.

Perenco avait été nominée pour son projet d’exploitation d’une concession pétrolière située en Amazonie péruvienne où vivent au mois deux groupes d’Indiens isolés. Les activités de cette compagnie dans la région violent la législation internationale relative aux droits des peuples indigènes et risque de décimer ces groupes s’ils entrent en contact avec les ouvriers pétroliers.

Le lauréat du Prix dans la catégorie droits de l’homme, annoncé hier par les Amis de la Terre, est le groupe Bolloré avec 35 % des votes. Perenco arrive en troisième position avec 22% des votes.

Le prix Pinocchio vise à illustrer et à dénoncer les entreprises françaises qui ont ‘perpétré les violations les plus graves des droits de l’homme’. Le président de Perenco, François Perrodo a rencontré il y a quelques mois le chef d’Etat péruvien Alan Garcia au moment même où les Indiens d’Amazonie protestaient massivement contre sa compagnie.