Manifestation contre les projets d’un géant pétrolier

Manifestants rassemblés aujourdhui devant le siège du géant pétrolier Repsol-YPF.
Manifestants rassemblés aujourdhui devant le siège du géant pétrolier Repsol-YPF.

© A. Luis/Survival

Des manifestants se sont rassemblés aujourd’hui devant le siège du géant pétrolier hispano-argentin Repsol-YPF pour protester contre son projet de prospection pétrolière sur le territoire d’Indiens isolés en Amazonie péruvienne. Repsol, qui tient son assemblée générale aujourd’hui, refuse de reconnaître l’existence de ces Indiens.

Les protestataires ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ‘Repsol : une menace mortelle pour les Indiens isolés’ devant les locaux de la compagnie à Madrid. La compagnie a annoncé son projet d’implanter 454 km de lignes sismiques et de construire 152 héliports dans une région reculée d’Amazonie péruvienne qui abrite au moins deux groupes d’Indiens isolés.

Repsol prétend avoir ‘soigneusement étudié le sujet sans pour autant obtenir de preuve formelle de la supposée existence de ces Indiens’. Il existe en réalité plus d’une trentaine de témoignages attestant de leur présence dans la région.

La concession dite Lot 39 où Repsol est censée prospecter est située au nord du Pérou, à la frontière avec l’Equateur. Une équipe d’experts environnementaux a récemment affirmé qu’il s’agissait d’une des régions les plus riches en biodiversité d’Amérique du Sud.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘L’activité de Repsol au nord du Pérou est en parfaite contradiction avec le droit international et méprise les dispositions de la Déclaration des Nations Unies sur les peuples indigènes. La compagnie menace la vie de quelques-uns des peuples les plus vulnérables du monde, sans parler de celle de ses propres ouvriers. Il est impossible qu’elle puisse prospecter sans danger et en respectant les normes d’éthique et de responsabilité sociale des entreprises. Nous l’exhortons à abandonner ses projets de prospection pétrolière dans cette région’.