Une compagnie japonaise s'installe sur le territoire d'Indiens isolés d'Amazonie péruvienne

Inpex a acheté 25% des parts de cette concession à la compagnie brésilienne Petrobras.
Inpex a acheté 25% des parts de cette concession à la compagnie brésilienne Petrobras.
© Survival

La compagnie japonaise Inpex Corporation a acquis 25% des parts d’une concession pétrolière et gazière dans une région reculée d’Amazonie péruvienne.

La concession, dite Lot 117, située au nord du Pérou, comprend une zone où vivent des Indiens isolés

Inpex a acheté 25% des parts de cette concession à la compagnie brésilienne Petrobras qui en conserve 50%. La transaction d’Inpex a été annoncée par Perupetro et par le service de presse du Dow Jones

Le rapport du Dow Jones passe sous silence le fait que le Lot 117 inclut un territoire où vivent des Indiens isolés et ne mentionne pas le récent rapport de l’organisation nationale des Indiens d’Amazonie péruvienne, AIDESEP, concernant trois organisations indigènes locales opposées à la présence des compagnies pétrolières et gazières dans la région.

‘Nous ne voulons pas des compagnies pétrolières sur notre terre’, proclame la déclaration récemment adoptée au cours de l’assemblée d’une organisation indigène locale.

L’an dernier, l’AIDESEP avait publié les déclarations des organisations secoya et kichwa rejetant la présence de Perenco dans le Lot 117. La compagnie colombienne Ecopetrol détient également 25% de parts dans cette concession.

Survival appelle toutes les compagnies à abandonner leurs opérations dans les régions habitées par des Indiens isolés ainsi que dans toutes celles où elles n’auront pas obtenu le consentement libre, préalable et informé de la population locale.