Un Indien appartenant à une tribu isolée a été repéré au Paraguay

Les Ayoreo sont les derniers Indiens isolés vivant en dehors du bassin amazonien. Ce groupe a été forcé de quitter la forêt en 2004.
Les Ayoreo sont les derniers Indiens isolés vivant en dehors du bassin amazonien. Ce groupe a été forcé de quitter la forêt en 2004.
© GAT/Survival

Un Indien appartenant à la seule tribu isolée d’Amérique du Sud vivant en dehors du bassin amazonien a été repéré près d’une région convoitée par des éleveurs de bétail brésiliens.

Au moment où il a été repéré, l’Indien était caché derrière un arbre, il a ensuite pris la fuite. Le jour suivant, un campement abandonné, des ustensiles et des pièces de gibier ont été trouvés à proximité.

L’Indien appartient au groupe isolé ayoreo-totobiegosode dont on ignore le nombre exact et qui vit dans les forêts broussailleuses du nord du Paraguay. Ces dernières années, les éleveurs bovins, dont la compagnie brésilienne Yaguarete Pora S.A, ont spolié les Totobiegosode de la plus grande partie de leur territoire.

Plat en terre cuite utilisé pour toaster des graines trouvé à l'endroit où l'Indien a été repéré.
Plat en terre cuite utilisé pour toaster des graines trouvé à l’endroit où l’Indien a été repéré.
© GAT/Survival

L’homme a été aperçu au sud de la région occupée par Yaguarete. Dans une lettre adressée au gouvernement paraguayen, les leaders totobiegosode déjà contactés ont déclaré : ‘Nous sommes très inquiets du sort [de nos parents isolés qui sont restés dans la forêt ]. Ils sont gravement menacés par la déforestation’.

Yaguarete a récemment été sanctionnée d’une amende de 12 000 euros par les autorités paraguayennes pour avoir omis de signaler la présence des Totobiegosode dans la région où elle avait obtenu une licence d’exploitation. Il y a quelques mois, la compagnie a remporté le prix ‘Greenwashing’ 2010 pour ‘avoir tenté de faire passer la destruction d’une immense partie de la forêt des Indiens comme une noble action en faveur de la préservation de l’environnement’

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : Il s’agit là d’une preuve supplémentaire de la présence des Indiens isolés dans la région. Les choses seront encore beaucoup plus difficiles à l’avenir pour les éleveurs de bétail comme Yaguarete’.