Les peuples indigènes du Sarawak combattent la déforestation avec des barricades

Des Penan armés de sarbacanes bloquent la route à lapproche des camions de la compagnie forestière Shin Yang.
Des Penan armés de sarbacanes bloquent la route à lapproche des camions de la compagnie forestière Shin Yang.
© Survival

Les tribus nomades de Bornéo bloquent une route pour empêcher les bûcherons de détruire leur forêt.

Les membres de la tribu des Penan ont érigé des barricades au nord du Sarawak, dans la partie malaisienne de Bornéo, pour arrêter la destruction des forêts dont ils dépendent pour leur survie.

La compagnie malaisienne Lee Ling qui exploite les forêts de la région, projette de raser complètement les forêts des Penan et d’y planter des arbres à croissance rapide pour la production de pâte à papier.

Les Penan qui vivent de chasse, de cueillette et de pêche disent que les plantations les priveront de tous leurs moyens de subsistance et qu’ils n’auront plus la possibilité de trouver de la nourriture si leurs forêts sont abattues.

Les manifestants, qui sont principalement nomades, n’ont plus le temps de chercher de la nourriture et commencent à souffrir de la faim. Ils ont de plus été violemment agressés par un bûcheron.

Un Penan a confié à Survival International : ‘Nous ne pouvons pas vivre dans des plantations. C’est comme demander à des poissons de vivre sur la terre’.

Stephen Corry, directeur de Survival, a déclaré aujourd’hui: ‘Combien d’autres manifestations et d’autres manœuvres d’intimidation de la part des bûcherons seront nécessaires pour que la Malaisie reconnaisse enfin le droit des Penan sur leur terre?’.