Jugement imminent d’un procès vital pour les Bushmen

Un Bushman
Un Bushman
© Survival

Le verdict tant attendu d’un procès intenté par les Bushmen du Botswana pour leur droit à l’eau doit être rendu mercredi 21 juillet par la Haute Cour de Lobatse au Botswana.

L’affaire a été entendue le 9 juin dernier ; de nombreux Bushmen avaient effectué un long voyage pour y assister.

Lorsque le gouvernement avait expulsé les Bushmen de la Réserve du Kalahari central en 2002, il avait scellé un puits qui était l’unique source d’eau des communautés de la réserve.

En 2006, la Haute Cour botswanaise avait jugé que le gouvernement ayant agi anticonstitutionnellement en expulsant les Bushmen, ils avaient le droit de retourner dans la réserve. Plusieurs centaines d’entre eux sont depuis rentrés chez eux.

En dépit de plusieurs tentatives de négociation avec le gouvernement, ce dernier continue de leur refuser l’accès à leur puits.

Les Bushmen, qui vivent dans l’une des régions les plus arides du monde, sont forcés de parcourir de longues distances pour s’approvisionner en eau en dehors de la réserve. Depuis la fermeture du puits, un Bushman est mort de déshydratation.

Un Bushman de la réserve a déclaré : ‘Nous avons soif et nous souffrons… La seule chose qu’il nous faut, c’est de l’eau. C’est un gros problème, en particulier pendant les vacances scolaires lorsque les enfants reviennent dans la réserve. Ils étaient habitués à avoir de l’eau tous les jours ; pour qu’ils ne souffrent pas trop de ce manque d’eau nous devons marcher toute la nuit jusqu’au camp de relocalisation de Kaudwane pour en trouver’.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Des milliers de sympathisants à travers le monde soutiennent les Bushmen pour que leurs droits soient enfin respectés. Quelle que soit la décision de la Cour, ce sera un jour très important pour les droits des peuples indigènes’.