Enfin des terres pour les Indiens du Paraguay

Enfant enxet, Paraguay
Enfant enxet, Paraguay
© Survival International

Près de 9 000 hectares du territoire ancestral des Indiens enxet du Paraguay viennent de leur être restitués, plus de dix ans après le début de leur revendication territoriale.

Les Kelyenmagategma, un petit groupe d’Indiens enxet, qui ont été expulsés de leur territoire à plusieurs reprises, survivaient sur une petite parcelle de 3 hectares.

Après avoir subi d’innombrables épisodes de violences et de persécutions de la part des propriétaires terriens locaux, les Kelyenmagategma ont été contraints de porter leur cas devant la Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH) en 2004.

La décision récente du gouvernement de restituer les terres, a été prise grâce à l’action de la CIDH.

De nombreux Indiens du Paraguay luttent depuis des décennies pour la restitution de leurs terres ancestrales.

Au nord du Paraguay, les Indiens isolés ayoreo sont régulièrement expulsés de leurs terres par des compagnies d’élevages étrangères.

Toutes les tentatives de l’État pour récupérer ou racheter les territoires indiens ont été infructueuses.

Les Ayoreo risquent aujourd’hui de disparaître, leurs forêts étant massivement abattues pour faire place à l’élevage bovin.