Une manifestation mondiale exige le respect des droits indigènes au Brésil

Les sympathisants de Survival ont manifesté en soutien aux milliers dIndiens brésiliens qui protestent actuellement contre le déni de leurs droits.

Les sympathisants de Survival ont manifesté en soutien aux milliers dIndiens brésiliens qui protestent actuellement contre le déni de leurs droits.

© Survival International

Les sympathisants de Survival International ont manifesté aujourd’hui devant l’Ambassade du Brésil à Londres en soutien aux milliers d’Indiens brésiliens qui se sont rassemblés dans tout le pays pour protester contre le déni de leurs droits constitutionnels.

Nixiwaka Yawanawá, un Indien d’Amazonie brésilienne portant une coiffe traditionnelle, était à la tête de la manifestation londonienne. Des dizaines de sympathisants, le visage peint, se sont joints à lui.

Nixiwaka a déclaré : ‘Nous sommes ici pour soutenir nos frères et sœurs indiens du Brésil qui connaissent le pire déni de leurs droits depuis des décennies. Nous, les peuples indigènes du Brésil, vivons sur nos terres depuis des temps immémoriaux, nous ne pouvons nous en passer. Ces nouvelles lois signifient l’extinction de nos droits territoriaux. elles ne doivent pas être instaurées !’

Des manifestations ont lieu cette semaine dans tout le Brésil et dans le monde entier contre la volonté du gouvernement d’affaiblir les droits constitutionnels des Indiens au nom du progrès industriel et du développement.

Nixiwaka Yawanawá, dAmazonie brésilienne, remet une lettre de protestation à un employé de lAmbassade.

Nixiwaka Yawanawá, dAmazonie brésilienne, remet une lettre de protestation à un employé de lAmbassade.

© Survival International

Plusieurs projets de loi sont à l’étude et s’ils sont adoptés, ils réduiraient considérablement le contrôle des peuples indigènes sur leurs terres et menaceraient la survie de nombreux groupes particulièrement vulnérables, comme les Indiens isolés.

La proposition d’un amendement constitutionnel accorderait au Congrès brésilien – fortement influencé par le lobby agricole anti-Indien – le pouvoir de participer à la démarcation des territoires indigènes. Un projet de loi en cours de discussion ouvrirait les territoires indigènes aux forces armées, à l’exploitation minière, aux barrages et autres projets industriels, et un autre permettrait pour la première fois l’ouverture des territoires indigènes à l’exploitation minière à grande échelle.

Ces lois seront désastreuses pour les Indiens du Brésil comme les Guarani qui ont été spoliés de la plus grande partie de leurs territoires et qui sont déjà victimes d’une extrême violence de la part des propriétaires terriens. Elles le seront également pour les Awá, que Survival considère comme la tribu la plus menacée au monde, qui subissent l’invasion à grande échelle de leurs territoires.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Cette succession de lois laisse planer une menace de mort sur les Indiens du Brésil. Les peuples indigènes ne peuvent survivre sans leur terre. Parmi les nombreux supporters du monde entier que le Brésil se prépare à accueillir lors de la Coupe du monde de football 2014, combien d’entre eux sont conscients de la répression gouvernementale contre les Indiens?’

Télécharger les photos de la manifestation en haute résolution:

Les manifestants ont brandi des pancartes demandant au Brésil de renoncer aux lois qui menacent les territoires indigènes.

Les manifestants ont brandi des pancartes demandant au Brésil de renoncer aux lois qui menacent les territoires indigènes.

© Survival International

Nixiwaka Yawanawá, un Indien dAmazonie brésilienne, était à la tête de la manifestation londonienne.

Nixiwaka Yawanawá, un Indien dAmazonie brésilienne, était à la tête de la manifestation londonienne.

© Survival International

Les manifestants ont brandi des pancartes en soutien aux Indiens qui manifestent actuellement au Brésil.

Les manifestants ont brandi des pancartes en soutien aux Indiens qui manifestent actuellement au Brésil.

© Survival International

Les manifestants ont brandi des pancartes demandant au Brésil de renoncer aux lois qui menacent les territoires indigènes.

Les manifestants ont brandi des pancartes demandant au Brésil de renoncer aux lois qui menacent les territoires indigènes.

© Survival International