‘Nous ferons ce que nous pensons être le mieux pour eux’

Lors de la dernière session du procès qu'intentent les Bushmen au gouvernement du Botswana, l'avocat du gouvernement a déclaré ‘Nous ferons ce que nous pensons être le mieux pour eux [les Bushmen]'.

Les avocats des Bushmen, bientôt à court de fonds, ont demandé à la Cour d'accélérer le procès qui dure déjà depuis plus d'un an.

L'avocat du gouvernement, Sidney Pilane, est également conseiller spécial du président Mogae. En réponse à la demande des Bushmen, il a déclaré que ‘Les fonds [pour les Bushmen] proviennent de particuliers européens, rien ne semble provenir d'ici. Cela lui démontrera l'attitude des gens dans ce pays et l'ingratitude des requérants [les Bushmen].
Nous n'avons pas besoin que les Européens nous disent ce qu'il faut faire ou ne pas faire. Ils peuvent leur donner tout l'argent qu'ils veulent, cela ne nous préoccupe vraiment pas, et nous n'apprécions pas leur engagement dans nos affaires. Nous nous sentons concernés par notre propre peuple et nous ferons ce que nous pensons être le mieux pour eux
'.