Survival International interpelle Neil Lane

L'organisation de droits de l'homme Survival a interpellé aujourd'hui le célèbre créateur de bijoux Neil Lane dans le cadre de sa campagne contre De Beers qui soutient l'expulsion des Bushmen du Kalahari central pour faire place à l'exploitation des diamants.

A l'occasion de l'inauguration d'une boutique De Beers à Beverley Hills, Los Angeles, la firme a sollicité le designer pour créer une collection de bijoux en diamants. Survival et les Bushmen pressent Neil Lane de ne pas s'associer à De Beers.

La campagne de dissuation de Survival connaît un grand succès. Après que la célèbre top model Iman ait renoncé à représenter la compagnie, Erin O'Connor a pris ses distances avec De Beers : ‘Je ne crois pas qu'une telle fonction [incarner l'image publique de De Beers] puisse de quelque façon embellir ma vie ou me rendre plus heureuse. Je tiendrai cette position et répondrai par la négative'. Le mois dernier, le mannequin Lily Cole, l'actuelle ambassadrice de De Beers, annonçait qu'elle refusait de continuer à représenter De Beers, en raison de sa politique envers les droits de l'homme.

En juin 2005, de nombreux sympathisants de Survival et la féministe Gloria Steinem ont manifesté à l'occasion de l'inauguration de la première boutique De Beers aux Etats-Unis. Les manifestants avaient appelé les actrices Teri Hatcher et Lindsay Lohan à ne pas franchir leurs rangs.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd'hui : ‘Il est de notre devoir d'informer le monde de la mode sur les conséquences désastreuses de l'industrie des diamants sur les Bushmen du Kalahari. Nul ne devrait porter des diamants De Beers tant que  les Bushmen ne seront pas autorisés à retourner sur leur terre ancestrale'.