Les Bushmen poursuivent le gouvernement du Botswana

Les Bushmen gana et gwi, qui ont été expulsés de la Réserve du Kalahari central, attaquent en justice le gouvernement du Botswana. Ils espèrent que le procès qui débute aujourd'hui à Lobatse leur permettra de retourner dans la Réserve où ils ont vécu pendant des milliers d'années.

Les Gana et les Gwi ont bon espoir que la Cour confirme l'illégalité de leur expulsion. Après des années de harcèlements et de contraintes, le gouvernement a, en février dernier, fini par couper l'approvisionnement en eau et en rations alimentaires des Bushmen restés dans la Réserve puis a détruit leurs maisons et les a déportés dans des camions vers des camps de relocalisation. Le gouvernement tente maintenant de restreindre l'accès à la Réserve. La semaine dernière, par exemple, un Bushman s'est vu attribuer un permis d'entrée de 3 jours ; selon les termes du permis, il lui était interdit de toucher du bois ou de la végétation et il était constamment suivi par des gardes armés.

Le gouvernement prétend qu'il a expulsé les Bushmen dans le but de les ‘développer' ; en réalité, la présence d'importants gisements de diamants serait la véritable raison de cette politique. Survival International a lancé une campagne internationale de publicité dont le slogan est ‘Les diamants du Botswana, le désespoir des Bushmen'.

Cliquez ici pour écrire une lettre en faveur des Bushmen
Cliquez ici pour faire un don en faveur des Bushmen