La campagne médiatique de Survival s’étend jusqu’au Canada

La campagne publicitaire de Survival s'étend jusqu'au Canada. Une nouvelle publicité est parue aujourd'hui dans le journal Ottawa Citizen, attirant l'attention sur l'expulsion des Bushmen gana et gwi de la Réserve du Kalahari et sur ce qui semble être la cause de ces atrocités – les gisements de diamants repérés dans la Réserve.        

La parution de la publicité coïncide avec une réunion à Ottawa entre des ministres des activités minières, des sociétés diamantaires et des ONG pour finaliser le processus de Kimberley. Ce dernier a été mis en place par l'Assemblée générale des Nations unies afin de contrôler le commerce des diamants dans les zones de conflits.

La publicité, avec comme titre ‘Les diamants signifient le désespoir', indique que ‘Les Bushmen gana et gwi ont été brutalement expulsés de leur terre ancestrale au Botswana. Les autorités les ont éloignés de leurs habitations, ont coupé leur approvisionnement en eau, leur ont interdit de pratiquer la chasse et la cueillette et les ont parqués dans des camps de relocalisation où règne le désespoir. Le gouvernement prétend leur offrir ainsi le ‘développement' mais les Bushmen estiment que c'est pour laisser la place aux mines de diamants. Vous pouvez aider à sauver les Bushmen de l'exil et de la destruction : exprimez votre opinion aux autorités et dites-leur que vous n'achèterez pas de diamant en provenance du Botswana tant que les Bushmen ne seront pas revenus sur leur terre'.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd'hui : « Plus le gouvernement persiste à empêcher les Bushmen à vivre sur leur propre terre et plus les diamants du Botswana seront labellisés ‘diamants de la guerre'. L'obstination du président Mogae met en danger la principale source de revenus de son pays. »  
 
Cliquez ici pour écrire une lettre en faveur des Bushmen du Kalahari