Le responsable du Département de la Faune et la flore contesté sur le plan de gestion de la Réserve

Au cours du contre-interrogatoire effectué par les avocats des Bushmen, le fonctionnaire chargé du Département de la Faune et de la flore a admis avoir été mal compris lorsqu'il a déclaré que le ministère devait approuver le plan de gestion de la Réserve naturelle du Kalahari central.

En réalité, le ministère n'est en aucune façon légalement contraint d'approuver ce genre de plan.

Ce point est important car les Bushmen ont été étroitement associés aux premières ébauches du plan qui prévoyait de les autoriser à pouvoir vivre et chasser dans la Réserve.

C'est seulement une fois soumis au ministère que le plan fut modifié et toute référence au droit des Bushmen de vivre dans la Réserve supprimée.