Selon un avocat, le territoire des Bushmen appartiendrait au gouvernement

Sydney Pilane, l'avocat du gouvernement a affirmé devant la Cour que le territoire des Bushmen gana et gwi, situé dans la Réserve naturelle du Kalahari central, appartenait au gouvernement qui seul pouvait décider de qui avait le droit d'y vivre.

L'avocat a déclaré mercredi dernier : ‘La CKGR [Réserve naturelle du Kalahari central] est un territoire national et appartient de ce fait au gouvernement. C'est à lui de décider de qui doit y vivre ou non. Il peut en expulser quiconque n'ayant pas l'autorisation de s'y trouver.'

Pourtant, la législation internationale reconnaît les droits territoriaux des peuples indigènes et contraint les gouvernements à identifier leurs territoires et à garantir leurs droits. 

Le procès, intenté par les Bushmen en juillet 2004, a subit de nombreuses interruptions. Il a repris cette semaine après une suspension de 15 jours. Les Bushmen, expulsés de la Réserve en 1997, 2002 puis en 2005 attaquent le gouvernement pour obtenir le droit de retourner sur leur territoire et pouvoir y pratiquer librement la chasse et la cueillette.

Tous les témoignages devront être entendus d'ici au 15 mai prochain.

En marge du procès, 12 Bushmen récemment expulsés attendent d'être jugés pour chasse illégale dans la Réserve. Dix d'entre eux ont été torturés par des fonctionnaires gouvernementaux.