Paris : le goût amer des ‘diamants du cœur’

Dans l'ambiance feutrée de Christie's se tiendra mardi 27 juin, à Paris, une prestigieuse vente aux enchères de bijoux en diamants au profit d'associations dédiées à la protection de l'enfance.

L'opération ‘Diamants du cœur' a été lancée par la firme DTC (Diamonds Trading Company), branche commerciale de la compagnie De Beers : six actrices, Caterina Murino, Clotilde Coureau, Emilie Dequenne, Judith Godrèche, Marion Cotillard et Mélanie Doutey ‘se sont prêtées au jeu de la création d'un bijou sensuel afin de soutenir une association chère à leur cœur'.

Tout en respectant les nobles combats des associations élues par les actrices, Survival tient à rappeler que la compagnie De Beers est au cœur d'une controverse liée à l'expulsion des derniers Bushmen gana et gwi de leurs terres ancestrales, situées dans la Réserve du Kalahari, au Botswana.

Le gouvernement botswanais, responsable de cette expulsion, affirme vouloir ainsi ‘développer' les Bushmen mais ceux-ci, comme Survival, estiment que les importants gisements de diamants découverts dans leur réserve constituent la véritable raison de leur exil forcé dans des camps qu'ils appellent ‘lieux de mort'. De Beers jouit d'une position privilégiée au Botswana où elle détient, à parts égales avec le gouvernement, la compagnie d'exploitation minière Debswana dont le directeur général alors en fonction avait publiquement approuvé l'expulsion des Bushmen.

Le célèbre diamantaire continue donc sa stratégie de développement en France où il tente de faire rimer diamants avec glamour et générosité.

Pourtant, tout le monde ne semble pas partager son point de vue, notamment la top model Iman qui, après avoir été informée par Survival, a renoncé en 2004 à son statut d'ambassadrice ou encore les mannequins Erin O'Connor et Lily Cole qui ont pris leurs distances avec la compagnie après avoir eu connaissance de la situation faite aux Bushmen. L'actrice Julie Christie leur a aussi apporté son soutien en déclarant publiquement : ‘Boycottez De Beers ou vous aurez la disparition des Bushmen sur la conscience'.

"Le gouvernement a eu raison d'expulser les Bushmen de la réserve… C'est une action sensée de sa part. Qui voudrait rester au Moyen Âge, alors que d'autres vont de l'avant?"
Louis Nchindo, ancien directeur général de Debswana

"Notre gouvernement dément que nous avons été expulsés à cause des diamants. Il affirme qu'il nous fait partir à cause de la faune sauvage. Est-ce que cela veut dire qu'il n'a trouvé que des animaux sauvages et pas de diamants? Nous sommes prêts à accepter que De Beers exploite les mines de diamants tant que nous pourrons rester sur nos terres."
Gakekgolebe, Bushman du Kalahari


Pour plus d'informations
Magali Rubino  00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]

Cliquez ici pour voir des photos de l'action de Survival le 27 juin 2006 devant Christie's
Cliquez ici pour télécharger un dossier sur les diamants
Cliquez ici pour visualiser les cartes des concessions minières dans la Réserve