Les Bushmen ont des droits légitimes sur leur territoire

Plusieurs Bushmen se sont rendus cette semaine au tribunal pour entendre les plaidoiries finales dans le procès qui les oppose au gouvernement du Botswana. Leur avocat, Gordon Bennett, a démontré qu'ils avaient légalement le droit d'occuper et d'exploiter leur territoire.

Me Bennett a rappelé que les Bushmen gana et gwi ‘avaient le droit d'exploiter et d'occuper leur territoire compte tenu de leur ancienneté dans la Réserve naturelle du Kalahari central' et a précisé qu'aucune loi adoptée par l'administration coloniale britannique ou le gouvernement du Botswana n'avait abrogé ce droit. Dans des affaires similaires, en Afrique du Sud ou en Australie, des juges ont décrété que de tels droits, n'ayant jamais été abrogés, restaient de ce fait en vigueur.

Me Bennett a également rappelé que les droits territoriaux des Bushmen étaient protégés par la Constitution du Botswana.

Les Bushmen se sont présentés au tribunal avec un t-shirt où était inscrit ‘I love CKGR' (J'aime la Réserve naturelle du Kalahari central). Roy Sesana, un leader bushman, a déclaré : ‘Nous sommes très heureux qu'après un si long procès, la Cour entende finalement les raisons pour lesquelles nous devons être autorisés à rentrer chez nous. Nous espérons tous que le jugement sera rapidement rendu pour que nous puissions retourner sur notre territoire'.

Les plaidoiries doivent se terminer demain. Un jugement devrait être rendu prochainement.

Cliquez ici pour lire le résumé des questions préparées par les défenseurs des Bushmen.