Les compagnies minières s’implantent dans le Kalahari alors que le sida frappe les Bushmen dans les camps

Le territoire des Bushmen du Kalahari au Botswana est atteint par une nouvelle vague d’exploration diamantifère.

Un mois avant la sortie du film ‘Blood Diamond’, la compagnie TH Drilling a confirmé avoir entrepris des opérations de forage à l’intérieur de la Réserve naturelle du Kalahari central. Les Bushmen, qui sont convaincus d’avoir été expulsés de leur territoire pour laisser place à l’exploitation des diamants, ont lancé un appel à l’acteur principal du film, Leonardo DiCaprio, lui demandant de les soutenir.

TH Drilling opérerait pour Petra Diamond, qui a également confirmé débuter un important programme de forage et d’exploration à l’intérieur de la réserve. La compagnie a identifié 95 ‘anomalies magnétiques’ causées par des kimberlites (ou roches susceptibles de contenir des diamants) dans la région de Gope, une ancienne communauté bushman. Petra affirme que la région de Gope est ‘connue pour receler d’importantes kimberlites diamantifères’.
 
Tandis que les compagnies minières s'implantent dans le Kalahari, les Bushmen qui ont vécu sur ce territoire pendant des milliers d’années commencent à être victimes du sida et autres maladies. Tumelo Sebelegangwana, une femme gana de 29 ans originaire de la réserve vient de mourir du sida dans le camp de relocalisation de New Xade.

Mgr Desmond Tutu, vétéran de la lutte pour les droits humains a lancé un appel exprimant sa préoccupation devant la situation des Bushmen qui ont été : ‘expulsés de force de leurs terres ancestrales et déportés dans des camps de relocalisation dans des conditions de vie inacceptables.’


Pour plus d’informations
Magali Rubino  00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]