Réaction des Bushmen au verdict du procès

Les Bushmen qui ont eu gain de cause mercredi dans le procès ont livré hier leurs impressions.

Les membres de l’organisation First People of the Kalahari ont déclaré :
« Nous rions et dansons tous. Nous sommes tellement heureux d’être finalement libres de retourner sur notre territoire bien-aimé, la terre de nos ancêtres.
roy sesana lors du verdict / Botswana
« Nous pouvons désormais rentrer chez nous. Nous n’avons pas vu notre territoire depuis de nombreuses années. Nous sommes tellement heureux que les mots nous manquent pour le dire.

« Les animaux nous attendent. Nos ancêtres nous attendent. Nous sommes très heureux ! ».

Le leader bushman Roy Sesana
écoute le verdict de la Haute Cour

Tshomarelo Segootsane a déclaré : « Je ne peux exprimer ma joie. Nos ancêtres nous avaient dit de ne pas céder et de nous nous battre, cela nous a aidé à surmonter notre appréhension de contester notre relocalisation. Les ancêtres nous ont toujours protégés. Nos enfants auraient pu être privés de la possibilité de connaître leurs racines. »

Xukuri a déclaré : « Nous chantons des louanges. Nous prions et remercions nos ancêtres pour nous avoir accompagnés dans ces moments difficiles. Nous sommes heureux de rentrer chez nous. Nous nous félicitons que les juges aient pu comprendre que nous devions rejoindre nos ancêtres ».

Une Bushman danse devant la Haute Cour à Lobaste

Le jugement a confirmé que les Bushmen avaient été illégalement expulsés de leur territoire ancestral dans la Réserve naturelle du Kalahari central. Il reconnait qu’ils ont le droit d’y vivre, d’y pratiquer la chasse et la cueillette et qu’ils n’ont pas besoin de demander un permis pour pouvoir y pénétrer.

 
 
Une femme danse dans la rue devant
le tribunal de Lobaste, après le verdict.

Cliquez ici pour voir des photos prises le jour du verdict

Pour plus d’informations
Magali Rubino 00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]