Les Bushmen rentrent chez eux malgré la présence policière

Une quarantaine de Bushmen ont pu retourner sur leur terres de la Réserve naturelle du Kalahari central le week-end dernier malgré une lourde présence policière qui a tenté de les persuader de rester dans les camps de relocalisation.

Tous les membres du convoi ont été autorisés à pénétrer dans la réserve par les gardes forestiers, mais certains d’entre eux n’ont reçu que des permis temporaires. Ils avaient été devancés par des policiers en civil.

Les policiers avaient tenté de dissuader les Bushmen de quitter le camp de New Xade sous prétexte que le président Mogae souhaitait d’abord s’entretenir avec eux.

Stephen Corry, directeur de Survival, a déclaré aujourd’hui : "Nous espérons que les autorités n’opposeront pas de difficultés aux Bushmen qui souhaitent rentrer chez eux, et qu’elles se rendront compte qu’il est autant de leur intérêt que de celui des Bushmen que ce processus de retour s’effectue dans les meilleures conditions possibles. Les Bushmen sont ivres de joie et emplis de gratitude pour tous ceux qui les ont soutenus, autant au Botswana que dans le reste du monde."

Des photos seront prochainement disponibles.

Pour plus d’informations
Magali Rubino  00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]