Des Jumma arrêtés et torturés par l'armée et la police

Au moins neuf leaders jumma des Chittagong Hill Tracts, au Bangladesh ont été arrêtés ce mois-ci par l'armée et la police qui avaient introduit des armes dans leurs habitations. Plusieurs d’entre eux ont été torturés.

L'état d'urgence a été déclaré au Bangladesh en janvier dernier, et des observateurs ont émis l'hypothèse que l'armée et la police profitent de la situation pour accroître l'oppression militaire dans les Chittagong Hill Tracts.

Survival a écrit au gouvernement du Bangladesh l'exhortant à s'assurer que toute la lumière soit faite sur ces incidents et que les responsables soient jugés.
     
'Jumma' est le nom collectif donné aux onze tribus des Chittagong Hill Tracts. Ces cinquante dernières années, des centaines de milliers de colons bengali ont été installés sur leur territoire. Les Jumma sont depuis longtemps victimes de violentes vagues de répression de la part de l’armée nationale.

Cliquez ici pour écrire une lettre en faveur des Jumma.