Vives réactions des Indiens aux déclarations du Pape.

Les Indiens du Brésil ont vivement réagi aux déclarations du Pape Benoît XVI qui, lors de son récent voyage au Brésil, a affirmé que leurs ancêtres « espéraient silencieusement » devenir chrétiens au moment de la conquête du Brésil il y a 500 ans.

Jecinaldo Satéré Mawé, un Indien satéré-mawé, a qualifié « d’arrogants et irrespectueux » les propos du Pape.

Selon la BBC, le Pape Benoît XVI a également déclaré que la christianisation de la région « n’avait pas entraîné l’aliénation des cultures précolombiennes ».

Les Indiens du Brésil représentent aujourd’hui moins de 7% de la population indigène présente en 1500. Seuls ont survécu 220 peuples sur le millier qui vivaient au Brésil avant la conquête.

L’ONG catholique brésilienne de soutien aux Indiens a qualifié la déclaration du Pape de « fausse et indéfendable ». Peu de temps avant ses commentaires, des leaders indiens lui avaient adressé une lettre à propos des menaces auxquelles ils sont encore confrontés et lui exprimaient leur gratitude pour le soutien que les missionnaires et l’Eglise brésilienne leur ont apporté dans la défense de leurs droits.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : « Il est tragique de constater que, contrairement aux précédents papes qui se sont rendus au Brésil, Sa Sainteté n’ait pas rencontré un seul représentant indien et n’ait fait aucune déclaration publique sur le génocide des peuples indigènes du Brésil depuis la conquête ».

Pour plus d’informations
Magali Rubino
00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]