Un leader bushman s’adresse aux dirigeants politiques

Le leader bushman Roy Sesana regagne aujourd’hui le Botswana après un séjour en Italie où il a rencontré Mario Baccini, vice-président du Sénat, Patrizia Sentinelli, vice-ministre des Affaires étrangères et Vittorio Sgarbi, ex-ministre de la Culture. Il s’est également adressé devant 400 étudiants du Lycée Beccaria de Milan et devant plus de 600 personnes au cours d’un concert organisé en son honneur.

Roy Sesana s’était rendu en Italie après une visite au Royaume Uni dans le cadre d’une tournée européenne visant à rechercher des soutiens à la lutte que mène son peuple depuis 10 ans pour pouvoir retourner sur sa terre.

Patrizia Sentinelli a déclaré : "Le cas bushman est un bon exemple de ce que peut faire l’opinion publique pour défendre les droits de l’homme et les porter au sommet de l’agenda politique en dépit des énormes intérêts économiques en jeu ".

Au Royaume Uni, Roy Sesana avait rencontré des députés du groupe interparlementaire sur les peuples indigènes et avait remis une lettre à Tony Blair demandant au gouvernement britannique de cesser de soutenir le Botswana dans sa politique d’expulsion des Bushmen.