des compagnies pétrolières sur le point de pénétrer sur le territoire d'Indiens isolés

Deux compagnies pétrolières ont reçu le feu vert du gouvernement pour explorer les territoires d'Indiens isolés dans des zones reculées de l'Amazonie.

Cette décision a été annoncée après qu’un porte-parole du gouvernement ait insinué que les Indiens isolés n’existaient pas, prétendant qu'il n'y avait aucune "preuve formelle" de leur présence.

Pourtant, le gouvernement équatorien a rendu public un accord binational avec le Pérou, doté d'un budget de 38 000 dollars pour protéger les Indiens vivant de part et d’autre de la frontière. En outre, les deux compagnies pétrolières, des experts indépendants et d'autres ministères péruviens ont déjà reconnu l'existence de ces Indiens isolés.

Les compagnies, Barrett Resources (nord-américaine) et Repsol-YPF (espagnole) avaient déjà provoqué un scandale en septembre dernier en annonçant leur projet de « communiquer » avec les Indiens à l’aide de mégaphones. Parmi les consignes données par Barett en cas d’attaque de leurs équipes figuraient les expressions suivantes : « Est-ce que quelque chose vous dérange? » et « Nous ne sommes pas venus ici pour chercher des femmes, nous avons nos propres femmes dans nos villages ».,

On estime que 15 groupes distincts d’Indiens isolés vivent au Pérou, tous menacés par la déforestation et l’exploitation de gaz et de pétrole. N’étant pas immunisés contre les maladies allogènes, ils sont particulièrement vulnérables à toute forme de contact, même bref.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd'hui : "La décision du gouvernement péruvien d'autoriser les compagnies pétrolières à pénétrer dans cette partie de l'Amazonie est désastreuse pour ces Indiens. Le gouvernement doit comprendre qu'il s'agit de leur territoires, qu'ils ont le droit d'y mener la vie qu'ils ont choisie et qu'aucune exploitation ne devrait y être autorisée. Si ces conditions ne sont pas remplies, ils risquent de disparaître".

Cliquez ici pour voir les photos des Indiens isolés.

Pour plus d’informations
Magali Rubino  00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]