“Vedanta nous détruit pour le profit”

Alors que la compagnie minière Vedanta, cotée à l’indice boursier FTSE 100, vient d’annoncer un bénéfice record, la tribu isolée des Dongria Kondh en Inde affirme qu’elle ne survivra pas si son projet d’exploitation de leur montagne sacrée est mis à exécution.

Jitu Jakesika, porte-parole dongria kondh, a adressé le message suivant aux actionnaires de Vedanta : “Vous détruisez tout. L’exploitation minière ne profite qu’aux riches. Nous deviendrons des mendiants si la compagnie détruit notre montagne et nos forêts pour que vous puissiez gagner de l’argent”.

Vedanta prétend s’impliquer dans le développement communautaire, mais M. Jakesika a déclaré “ Nous ne voulons pas de l’argent de cette compagnie, nous ne voulons rien de sa part. Nous ne pouvons lui donner notre montagne, elle est notre vie”.

La Cour suprême indienne doit décider avant l'été si elle autorise ou non Sterlite, la filiale de Vedanta, à exploiter la bauxite au sommet de Niyamgiri, la montagne sacrée des Dongria Kondh, dans l’Etat de l’Orissa. Cette décision mettra un terme à une affaire qui dure depuis 3 ans.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : "Vedanta a réalisé un bénéfice record cette année, mais à quel prix? C’est la question que les actionnaires doivent se poser. Si Vedanta exploite Niyamgiri, les Dongria Kondh ne survivront pas. C’est aussi simple que cela”.

Une délégation dongria kondh a récemment rencontré Rahul Gandhi, secrétaire général du parti du Congrès actuellement au pouvoir et fils de Sonia Gandhi qui a publiquement critiqué le projet minier. Après avoir rendu visite aux Dongria Kondh en mars dernier, Rahul Gandhi avait déclaré : "L'exploitation de la montagne détruira l'environnement, les sources d'eau, ainsi que la culture et le mode de vie des autochtones". Il a invité 70 Dongria Kondh à venir le rencontrer à Dehli.

La semaine dernière, des centaines de Dongria Kondh ont organisé une manifestation de protestation à Bhubaneswar, la capitale de l'Etat de l'Orissa, pour exiger la protection de leur montagne. Des experts de l'institut indien de la faune et la flore ont conclu que l'exploitation minière aurait des conséquences "irréversibles" sur l'environnement local.

Notes
Survival organise une manifestation pacifique le 28 mai devant les locaux de la société de relations publiques de Vedanta FINSBURY.

Photos disponibles.

Pour plus d’informations
Magali Rubino
00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]