Le nouveau gouvernement s'engage à appliquer l'Accord de paix

Chakma, Bangladesh
Chakma, Bangladesh
© Mark McEvoy/Survival

Le nouveau gouvernement du Bangladesh, arrivé au pouvoir le 29 décembre avec une écrasante majorité, s'est engagé à honorer l'Accord de paix signé en 1997 avec les tribus jumma.

L'Accord avait été conclu pour mettre un terme à la violente répression exercée par l’armée bangladaise sur les onze tribus jumma.

Sheikh Hasina, qui a été nommée Premier ministre hier, est le leader de la Ligue Awami, le parti qui avait signé cet Accord en 1997. Ses promesses électorales engageaient son parti à appliquer pleinement l'Accord. La ligue a obtenu 230 sièges sur 299 lui donnant ainsi le pouvoir de modifier la Constitution et d’appliquer les réformes promises.

Les élections de lundi dernier surviennent après deux ans d’état d’urgence décrété par un gouvernement intérimaire. Durant cette période, la violence et la répression à l’encontre des Jumma des Chittagong Hill Tracts se sont intensifiées. Plus de cinquante leaders et militants indigènes ont été arrêtés, la plupart d'entre eux sous de fausses accusations.