Double revers pour Vedanta: l’OCDE accepte la plainte de Survival et le président est accusé de fraude

Enfants dongria kondh
Enfants dongria kondh
© Jason Taylor

Le géant minier britannique Vedanta Resources essuie aujourd’hui un double revers : tandis que l’OCDE reconnaît le bien fondé des plaintes de Survival contre son projet d’exploitation d’une mine de bauxite dans l’Etat d’Orissa, la police indienne enquête sur des allégations de fraude dont son président milliardaire, Anil Agarwal se serait rendu coupable.

La procédure de plainte auprès de l’OCDE permet d’examiner des requêtes formulées contre des compagnies qui enfreignent les directives internationales des entreprises multinationales. Survival a présenté une requête contre la compagnie Vedanta qui projette d’exploiter une immense mine de bauxite dans l’Etat d’Orissa sur les terres de la tribu isolée des Dongria Kondh sans l’avoir jamais consultée.

Malgré les tentatives de Vedanta de faire retirer la plainte, le ‘Point de contact britannique’ de l'OCDE a admis la nécessité de lancer une procédure à son encontre.

Par ailleurs, la police de l'Etat d'Andhra Pradesh enquête sur les allégations de fraude par Vedanta Aluminium Ltd – la filiale de Vedanta – , son président Anil Agarwal, son frère Navin Agarwal et sept autres directeurs. Anil Agarwal est également le président de la maison mère Vedanta Resources dont il détient la majorité des parts. Vedanta Aluminium aurait encaissé une garantie bancaire de 12 millions de dollars prévue pour la construction d'un village d'ouvriers.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd'hui : ‘La sonnette d'alarme est tirée pour Vedanta et toutes les multinationales qui ignorent leurs obligations envers les peuples indigènes affectés par leurs projets. La loi est pourtant claire : les peuples indigènes doivent être consultés et leurs opinions respectées. Vedanta ne peut pas exploiter cette mine en restant sourd aux violentes protestations des populations locales et en ignorant les droits des Dongria Kondh’.

1. Télécharger la copie de la première évaluation du Point de contact britannique de l'OCDE

2. L'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) regroupe une trentaine d'Etats, pour la plupart occidentaux, et a été créée pour promouvoir la "démocratie et l'économie de marché."Voir : https://www.oecd.org

Pour plus d’informations
Sophie Baillon 00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]