L'Australie annonce - enfin - son soutien à la Déclaration des Nations-Unies

Garçon aborigène, Australie
Garçon aborigène, Australie
© Un jeune aborigène, Australie

Le gouvernement australien a annoncé son intention de soutenir la Déclaration des Nations-Unies sur les droits des peuples autochtones, revenant ainsi sur son précédent refus. La ministre des affaires indigènes, Jenny Macklin, prononcera la déclaration de soutien au Parlement, le 3 avril prochain.

Lorsque la Déclaration a été adoptée par l'Assemblée Générale des Nations-Unies en septembre 2007, seuls quatre pays s'y étaient opposés : l'Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande et les Etats-Unis. Le changement de position de l'Australie laisse les trois autres pays encore plus isolés.

Dans un acte historique, le premier ministre australien Kevin Rudd a l'an dernier présenté des excuses aux "générations volées" des Aborigènes d'Australie, qui ont été enlevées de force à leurs familles pour être envoyées dans des pensionnats ou adoptées par des familles blanches. Cependant, son gouvernement a également été condamné pour avoir poursuivi la très controversée "'intervention d'urgence", mise en place par l'administration précédente, dans le Territoire du Nord.

La Déclaration des Nations-Unies établit une série de normes garantissant les droits des peuples indigènes, mais elle n'a aucune valeur contraignante. La seule législation internationale contraignante concernant les peuples indigènes est la Convention 169 de l'Organisation Internationale du Travail.

C'est pourquoi Survival mène une campagne dans tous les pays pour la ratification de la Convention 169 qui permet aux peuples indigènes de demander des comptes aux gouvernements s'ils enfreignent la loi. Seuls vingt pays l'ont ratifiée à ce jour.

Jean-Patrick Razon, directeur de Survival, a déclaré : "L'union des quatre pays s'opposant aux droits des peuples indigènes à l'ONU est enfin en train de s'effondrer. Il est temps que Les Etats-Unis, le Canada et la Nouvelle-Zélande suivent l'Australie. Quant à la France, son soutien envers le respect et la garantie des droits des peuples indigènes passe par la ratification de la Convention 169."