Survival appelle au boycott du Botswana

Survival International appelle au boycott du Botswana à l'occasion de l'ITB (Internationale Tourismus-Börse), le plus grand salon international dédié au tourisme qui s'ouvre aujourd'hui à Berlin. Des sympathisants de la cause des Bushmen gana et gwi y distribueront des tracts appelant les visiteurs à éviter le Botswana comme destination touristique tant que les Bushmen ne seront pas autorisés à retourner sur leurs terres du Kalahari central et pratiquer librement leurs activités traditionnelles de chasse et de cueillette.

Les Gana et les Gwi considèrent que le tourisme ne devrait pas se développer sur leurs terres tant qu'ils ne seront pas autorisés à y retourner. Pourtant, le gouvernement place la Réserve du Kalahari au rang d'attraction touristique majeure. D'autres destinations touristiques importantes, comme Tsodilo Hills, célèbre pour ses peintures rupestres, ont pareillement été vidées de leurs habitants bushmen.

C'est avec cynisme que le gouvernement botswanais utilise le mode de vie de chasseurs-cueilleurs des Bushmen comme argument touristique, alors qu'il leur interdit depuis 2002 de pratiquer sur leur terre leurs activités traditionnelles de subsistance. Les Bushmen chassant pour nourrir leurs familles sont actuellement arrêtés, condamnés à de lourdes amendes et parfois torturés.

Stephen Corry, directeur général de Survival International, a déclaré aujourd'hui : «Les Gana et les Gwi luttent pour leur survie dans des camps de relocalisation où ils dépérissent et sont en proie à l'alcoolisme, la prostitution et le sida. N'allez pas en vacances au Botswana tant qu'on ne leur permettra pas de rentrer chez eux et écrivez au président pour l'exhorter à agir dans ce sens».

Pour plus d'information, contacter :
Magali Rubino :  01 42 41 44 10 ou [email protected]