Un quotidien botswanais critique l'attitude raciste du gouvernement envers les Bushmen

Femme bushman, Réserve du Kalahari, Botswana, 2004.
Femme bushman, Réserve du Kalahari, Botswana, 2004.
© Survival International

L’éditorial de l’un des plus grands quotidiens botswanais, Mmegi, a critiqué l’attitude raciste et le comportement antidémocratique du gouvernement botswanais envers les Bushmen.

La parution de cet article intitulé ‘The executive must respect the judiciary’ coïncidait avec le troisième anniversaire du procès intenté par les Bushmen contre leur gouvernement dans lequel la Haute Cour du Botswana avait considéré que l’expulsion les Bushmen de la Réserve du Kalahari central (CKGR) était illégale et qu’ils avaient le droit d’y vivre.

Depuis ce verdict historique, les Bushmen qui sont retournés dans la CKGR se sont vu refuser l’accès à leur puits d’eau. Pendant ce temps, le gouvernement a creusé des puits dans la réserve destinés à la faune sauvage et a autorisé la construction d’un complexe touristique avec piscine.

Le quotidien décrit ce fait comme l’un parmi une série ‘d’actions d’un gouvernement impitoyable qui s’évertue à ne pas respecter le pouvoir judiciaire’ ; il parle d’une ‘agressive machinerie d’Etat’ et ‘d’hommes et de femmes qui agissent en toute impunité’ en interdisant aux Bushmen de reconstruire un puits, même à leurs propres frais.

L’éditorialiste indique que ‘dans le cas des Basarwa [Bushmen], notre gouvernement a fréquemment manqué d’esprit démocratique’ et espère que les lecteurs ‘se débarrasseront de leur préjugés’ et liront la lettre de Stephen Corry, le directeur de Survival International, publiée dans le même quotidien.

Il conclut : ‘Il y a qu’un nom pour cela : homicide. Notre gouvernement ne peut s’enorgueillir de sa conduite méprisante et honteuse qui semble ne donner aucune valeur à la vie humaine’.

Les Bushmen ont lancé une nouvelle procédure judiciaire contre leur gouvernement afin de revendiquer leur droit d’accès au puits d’eau qu’ils utilisaient auparavant dans la réserve.