'Ne nous détruisez pas. Notre mode de vie est aussi avancé que le vôtre'

Appel des chasseurs-cueilleurs à l'opinion publique internationale à l'occasion de la journée des peuples autochtones décrétée  par les Nations Unies

Des peuples de chasseurs-cueilleurs isolés font appel à l'opinion publique internationale pour marquer la journée des peuples autochtones décrétée, le 9 août, par les Nations Unies : 'Nous ne sommes pas arriérés, notre mode de vie est aussi avancé que le vôtre'. Cet appel survient alors que des peuples indigènes isolés font face à une vague sans précédent de persécutions et d'atteintes à leur mode de vie.
 
Dans les îles Andaman, archipel reculé de l'Océan Indien, la tribu isolée des Jarawa souffre de nouvelles maladies, d'exploitation sexuelle et est dépossédée de sa terre. Les étrangers chassent le gibier dont ils dépendent et le gouvernement indien les qualifie de 'primitifs'. Les Jarawa ne sont entrés en contact avec le monde extérieur que très récemment. Enmei, un Jawara, a déclaré à un représentant de Survival : 'Les gens du dehors sont mauvais… Ils abusent de nous… La jungle est bien meilleure. Même si je dois maintenant rester quelques jours à l'extérieur, dès que je le pourrais, je
rejoindrais ma famille dans la jungle
'.
 
Les Awá, l'un des derniers groupes nomades d'Amazonie brésilienne ne sont guère plus que 300. Leur terre est prise d'assaut par les éleveurs de bétail et les colons. To'o, un membre du groupe, explique : 'Nous sommes acculés par l'avancée des Blancs… Nous fuyons sans cesse. Sans la forêt, nous n'avons plus aucun moyen de survivre et  nous allons disparaître. Mais nous nous battrons pour notre terre, nous ne laisserons pas y entrer les Blancs. Nous n'allons pas les laisser nous déposséder. Nous voulons élever nos enfants ici'.
 
Les Bushmen gana et gwi du Botswana étaient jusqu'à récemment parmi les derniers chasseurs-cueilleurs du désert du Kalahari. Expulsés de leur terre par le gouvernement, seuls 200 d'entre eux ont réussi à y retourner. Le gouvernement qualifie les Bushmen de 'préhistoriques' et de 'créatures de l'âge de pierre'. Mais comme l'a remarqué l'un d'eux : 'Notre mode de vie est aussi moderne que le vôtre. Pourquoi ne pourrions-nous pas porter des vêtements, envoyer nos enfants à l'école tout en restant des chasseurs-cueilleurs ?'.
 
Le directeur de Survival International, Stephen Corry, a déclaré : ‘Le monde des chasseurs-cueilleurs s'étend de peuples qui ne sont jamais entrés en contact avec l'extérieur à ceux qui portent aujourd'hui des montres, écoutent la radio et font appel aux Nations Unies pour faire aboutir leurs revendications. Les Blancs ont aujourd'hui admis que les Noirs ne leur sont pas inférieurs, il est grand temps de réaliser que les chasseurs-cueilleurs ne sont pas inférieurs à des agriculteurs ou même à desbanquiers '.


Pour plus d'information, contacter :
Magali Rubino :  01 42 41 44 10 ou [email protected]