Une campagne publicitaire internationale dénonce l’inhumanité du gouvernement botswanais

Survival vient de lancer une campagne de publicité internationale.
Survival vient de lancer une campagne de publicité internationale.

© Survival International

Survival a lancé une campagne publicitaire dénonçant l’hostilité du gouvernement botswanais à l’égard des Bushmen Gana et Gwi, les plus anciens habitants du pays.

Un encart publicitaire représentant le territoire renversé des Bushmen dans la Réserve du Kalahari central a déjà été publié dans une série de magazines britanniques dont Condé Nast Traveller, The World of Interiors et Red Bulletin, supplément de The Independent et apparaîtra prochainement dans la presse francophone.

La publicité ‘Defying logic’ (Défier la logique) vise à attirer l’attention sur le refus du gouvernement d’autoriser les Bushmen à accéder à un point d’eau qui se trouve sur leur territoire, les forçant à parcourir 480 km aller retour pour trouver de l’eau en dehors de la réserve. Pendant ce temps, le gouvernement établit de nouveaux points d’eau destinés à attirer la faune pour un lodge touristique de safari avec piscine ouvert le mois dernier.

En 2002, le gouvernement botswanais avait expulsé les Bushmen de leurs terres ancestrales, une mesure qui par la suite avait été jugée illégale à l’issue d’un procès historique. Cependant, depuis le verdict qui confirmait le droit des Bushmen à rentrer chez eux, le gouvernement a interdit aux Bushmen l’accès à l’unique point d’eau qu’ils utilisaient avant leur expulsion et dont ils dépendent étroitement pour survivre dans la réserve.

Les Bushmen ont maintenant intenté un nouveau procès contre le gouvernement pour avoir accès à leur puits.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Refuser aux Bushmen l’accès à un point d’eau sur leur propre terre défie toute logique, viole la Constitution botswanaise et bafoue les principes fondamentaux des droits de l’homme. C’est un signal clair de la détermination du gouvernement à dénier les droits de ses propres citoyens bushmen. Il est grand temps que le gouvernement fasse preuve de logique en reconnaissant le droit fondamental des Bushmen à l’eau’.

Pour plus d’informations, toute demande de visuels, ou l’utilisation de la photo ci-jointe:
Sophie Baillon (+33) (0)1 42 41 44 10
[email protected]

Survival International (France) 45 rue du Faubourg du temple

75010 Paris
France
(+33) (0)1 42 41 47 62

ou Miriam Ross (à Londres) (+44) (0)20 7687 8734
[email protected]

Télécharger la publicité.