Décès de Viktor Kaisiepo, militant papou, à l'âge de 61 ans

Un jeune yali portant des graines, Papouasie.
Un jeune yali portant des graines, Papouasie.
© William Milliken/Survival

Viktor Kaisiepo, le charismatique et fidèle militant papou, est mort aux Pays-Bas à l’âge de 61 ans. Viktor était un infatigable défenseur des droits des peuples de Papouasie occidentale et d’autres parties du monde.

Viktor a vécu ses premières années en Papouasie jusqu’à ce que sa famille s’installe aux Pays-Bas après l’annexion, en 1962, de la partie occidentale de l’île par l’Indonésie. Il vécut aux Pays-Bas jusqu’à sa mort, luttant pour la reconnaissance et le respect des droits des Papous.

Viktor était le représentant européen du Conseil du présidium papou (PDP) ainsi que le représentant international du Dewan Adat Papua (DAP), le Conseil indigène papou. Il faisait pression sur Jakarta pour que s’engage un véritable dialogue avec les tribus papoues. Invité régulier des Nations unies, il a travaillé pendant de nombreuses années aux côtés de Survival notamment en portant la cause des Papous devant la Commission des droits de l’homme des Nations unies.

Tous ceux qui ont rencontré Viktor Kaisiepo se souviendront de lui. Son implication, sa conviction et son charme ont, toutes ces dernières années, inspiré des centaines de personnes à se rallier à la cause des Papous. Nos profondes condoléances s’adressent à sa famille et à ses amis aux Pays-Bas, en Papouasie occidentale et du monde entier.