Les peuples indigènes d'Afrique du Sud condamnent l'expulsion des Bushmen

Deux organisations représentant plusieurs peuples indigènes d'Afrique du Sud ont affirmé publiquement leur soutien au droit des Bushmen gana et gwi du Botswana à retourner sur leur territoire.

Le Northern Cape Khoisan Council (Conseil khoisan du Northern Cape) déclarait hier : 'Nous soutenons la campagne menée contre De Beers et le gouvernement du Botswana visant à persuader le gouvernement de revenir sur sa décision d'expulser les Gwi, les Gana et les Bakgalagadi de la réserve de gibier du Kalahari central. Près de 13 organisations khoisan réparties dans toute l'Afrique du Sud dénoncent également ces atrocités qui constituent une violation flagrante des droits de l'homme.'

Le Northern Cape Khoisan Council réunit des organisations de peuples premiers de la région du Northern Cape parmi lesquels les San, les Nama, les Korana, les Griqua et les Cape Khoi.

La Motivation Community Development, autre organisation indigène, a ajouté : 'Comme nos peuples, les Khoisan, les Tswana, les Sotho et d'autres peuples d'Afrique du Sud, nous avons été dépossédés de nos terres par les forces coloniales. Une spoliation dont nos conditions de vie actuelles sont le résultat : pauvreté, dépression, chômage, addictions, crime, violence et improductivité. L'éviction des peuples gana, gwi et bakgalagadi de leur territoire aura des conséquences identiques, peu importe le responsable.'

Les peuples indigènes du monde entier n'ont cessé d'exprimer leur solidarité à l'égard des Gana et des Gwi depuis leur expulsion en 2002 de leur territoire ancestral. Des représentants des Inuit au Canada, des Ogiek au Kenya, des Yanomami au Brésil et des Aborigènes en Australie ont ainsi fermement condamné ces évictions.


Pour plus d'information, contacter :
Magali Rubino :  01 42 41 44 10 ou [email protected]