Le gouvernement tente d’expulser un universitaire

Kenneth Good, ayant ouvertement critiqué le gouvernement du Botswana sur sa politique vis-à-vis des Bushmen, a été menacé d'expulsion. De nationalité australienne, ce professeur de sciences politiques à l'université du Botswana depuis 15 ans, a reçu l'ordre de quitter le pays sous 48 heures. Ses avocats ont toutefois réussi à faire suspendre la sentence et le destin du professeur Good sera décidé par la Cour dans quelques semaines. L'un de ses avocats, Duma Boko, a reçu des menaces de mort, émanant selon toute vraisemblance des services secrets botswanais. Mr Boko soutient également l'action en justice que les Bushmen ont entamée contre le gouvernement. L'ordre d'expulsion du professeur Good lui est parvenu peu de temps avant qu'il ne donne une conférence critiquant le manque de démocratie au Botswana.