Les Indiens d'Amazonie dénoncent la censure au Botswana

Dans une ultime tentative pour imposer le silence sur la question des droits des peuples indigènes, le gouvernement du Botswana a interdit l'utilisation du matériel pédagogique sur les Droits de l'homme, diffusé par Survival International dans les écoles du pays.

Les Bushmen gana et gwi et leurs voisins, les Bakgalagadi, ont été expulsés de leur terre de la réserve du Kalahari central en 2002 et contraints de vivre dans de sinistres camps de relogement. La terre des Bushmen est aujourd'hui morcelée en concessions d'exploration diamantifère. Survival, la BBC, la SABC (South Africa Broadcasting Corporation) et les porte-parole gana et gwi eux-mêmes, sont tous devenus la cible du gouvernement botswanais, pour avoir dénoncé les violations des droits des Bushmen.

La mallette pédagogique de Survival, ‘Nous, le monde', présente la vie de trois enfants indigènes du Brésil, du Congo et de Sibérie, et inclut un court passage sur les Bushmen. Elle a été diffusée dans les écoles de 70 pays du monde entier, et notamment dans huit pays africains.

Davi Kopenawa, porte-parole de la communauté yanomami du Brésil, et père de la petite fille représentée dans ‘Nous, le monde' a aujourd'hui déclaré : "Nous, Yanomami, sommes mécontents d'entendre cette nouvelle car le gouvernement du Botswana s'oppose à un document qui s'intéresse aux peuples indigènes du monde entier… Ce document est important car il garantit notre terre et notre culture. Je suis très triste quand les gouvernements parlent contre les peuples indigènes. Le gouvernement du Botswana veut en finir avec nos frères et nos sœurs, les Bushmen, qui vivent là depuis très très longtemps, comme nous, Yanomami."


Pour plus d'information, contacter :
Magali Rubino :  01 42 41 44 10 ou [email protected]