Le Nicaragua ratifie la législation internationale en faveur des peuples indigènes

© Salomé/Survival

L’Assemblée nationale nicaraguayenne a ratifié le seul instrument juridique en faveur des peuples indigènes, la Convention 169 de l’Organisation Internationale du Travail. Le Nicaragua est le 22e pays à le faire.

La Convention 169 reconnaît les droits à la terre et à l’autodétermination des peuples indigènes du monde entier et établit une série de normes et de principes contraignants sur la consultation et le consentement. En ratifiant cette Convention, le Nicaragua s’engage à respecter et à appliquer ces droits.

Plus de la moitié des pays ayant ratifié cette Convention sont latino-américains.

Le mois dernier, la République centrafricaine est devenue le premier pays africain à ratifier la Convention. Cette nouvelle faisait suite à la récente décision de la Nouvelle-Zélande d’adopter la Déclaration des Nations-Unies sur les droits des peuples autochtones après s’y être opposée pendant trois ans.

La Déclaration des Nations-Unies établit une série de normes concernant les droits des peuples indigènes, mais contrairement à la Convention, elle n’est pas contraignante.

La Convention 169 permet aux peuples indigènes de se défendre lorsque leurs droits sont bafoués. Plus les Etats seront nombreux à la ratifier, plus elle aura de force.

Survival appelle tous les pays à ratifier la Convention 169.