Les Bushmen font appel au prince William

Les Bushmen font appel au Prince William.
Les Bushmen font appel au Prince William.
© Alexandra Bagge/Survival

Les Bushmen de la réserve du Kalahari central ont fait appel au prince William qui doit prochainement se rendre au Botswana.

Dans une lettre adressée au prince, l’organisation First People of the Kalahari dénonce les récentes exactions dont les Bushmen ont été victimes :

’La semaine dernière, des policiers et des militaires en armes ont pénétré sur nos terres de la Réserve du Kalahari central et ont expulsé certains de nos frères et sœurs. Les tristes souvenirs de notre première expulsion en 2002 nous sont revenus à la mémoire.

Cela fait maintenant plus de trois ans que nous avons gagné notre procès contre le gouvernement. La Cour avait jugé que celui-ci avait agi illégalement en nous expulsant de notre terre et que nous avions le droit de retourner chez nous. Mais nous craignons que cela se produise à nouveau.’

En 2006, la Haute Cour botswanaise avait tranché en faveur des Bushmen, jugeant que le gouvernement avait agi inconstitutionnellement en les expulsant et avait confirmé qu’ils avaient le droit de retourner dans la réserve. Des centaines de Bushmen purent ainsi rentrer chez eux.

Cependant, l’irruption, la semaine dernière, de camions militaires et policiers dans la réserve a été perçue par Survival comme une manœuvre d’intimidation visant à expulser les Bushmen.

Le 9 juin prochain, la plainte des Bushmen concernant l’accès à leur puits doit être entendue par la Haute Cour du Botswana. Depuis que le gouvernement a condamné leur puits, ils doivent parcourir 480 km aller-retour pour s’approvisionner en eau, dans des conditions que le Rapporteur Spécial des Nations Unies sur les peuples indigènes a qualifiées de ‘déplorables et dangereuses’.

Les Bushmen appellent le prince à les soutenir : ‘Aidez-nous, s’il vous plaît. Laurens van der Post qui était votre parrain, était notre ami, c’est pourquoi nous pensons que vous êtes un homme bon. Il y a plusieurs années, il avait amené deux Bushmen rencontrer le prince de Galles en Ecosse – ils se souviennent toujours de cette entrevue. Cet homme a fait connaître notre histoire à des millions de personnes à travers le monde et serait très triste d’apprendre que nous sommes si mal traités aujourd’hui.

‘G//ama, notre créateur, nous a faits Bushmen et a créé les animaux pour nous. La Réserve est notre foyer – c’est là que nous chassons, que nous dansons et que nous entrons en relation avec les esprits de nos ancêtres. Notre vie et celle de nos enfants et petits-enfants sont enracinées dans cette terre.

Nous crions grâce et implorons votre aide!. Nous savons que si vous parlez pour nous, vous serez écouté.’