Les Waiãpi autorisés à exploiter leur mine

Les Indiens waiãpi d'Amazonie ont remporté une grande victoire avec la reconnaissance officielle de leur droit à exploiter une mine à ciel ouvert sur leur territoire, mine qui depuis les années 1970 est exploitée par des étrangers.

De puissants intérêts de l'Etat d'Amapá avaient fortement réagi à la tentative des Waiãpi d'exploiter les mines alluviales dans les zones qui avaient déjà été dégradées par les orpailleurs. Des hommes politiques locaux, des missionnaires fondamentalistes et jusqu'à la Funai ont organisé une campagne anti-Indiens qui a abouti au gel des programmes de santé, d'éducation et d'exploitation minière.

En décembre 1996, Survival lançait une campagne à la demande de l'organisation waiãpi APINA et de l'ONG brésilienne CTI, qui travaille auprès des Waiãpi. La pression montant, les autorités relançaient les programmes de santé et d'éducation en août 1998, et le 28 avril 1999, un juge fédéral accordait aux Indiens le droit d'exploiter la mine alluviale sur leur territoire. Il reconnaissait également l'efficacité des programmes de santé et d'éducation mis en place par les Indiens eux-mêmes, qui se sont révélés particulièrement utiles compte-tenu de la défection du gouvernement brésilien.

La CTI a envoyé un message de remerciements aux membres de Survival ‘pour leur soutien essentiel' qui a contribué à  ce jugement historique et qui marque un important précédent  pour les droits indigènes au Brésil.