Dernière chance pour le peuple palawan de stopper l'exploitation minière

Limpact de lexploitation de nickel dans la concession de Rio Tuba Nickel Mining Corporation (RTNMC).
Limpact de lexploitation de nickel dans la concession de Rio Tuba Nickel Mining Corporation (RTNMC).
© Dario Novellino

Le peuple Palawan, aux Philippines, a une nouvelle chance de stopper les compagnies d’exploitation minière sur son territoire. Une commission gouvernementale qui doit se réunir le 30 juillet décidera de donner ou non le feu vert à deux compagnies ayant sollicité l’autorisation d’exploiter son territoire qui est aussi une réserve de biosphère de l’UNESCO.

Le mois dernier, 600 autochtones et agriculteurs ont tenu assemblée pour demander au gouvernement provincial d’empêcher deux compagnies, Macro Asia et Ipilan Nickel Mining Corporation (INC), d’exploiter le nickel sur leur territoire. Le gouvernement provincial a finalement accepté de geler les candidatures minières en attendant une enquête plus approfondie.

Le gouvernement provincial de Palawan a néanmoins déjà approuvé les projets d’exploitation des deux compagnies, en dépit des protestations des propriétaires terriens indigènes et de ceux qui s’opposent à l’idée d’une exploitation minière au sein d’une réserve de biosphère de l’UNESCO.

La dernière étape du processus d’approbation de ces candidatures d’exploitation aura lieu fin juillet, lors d’une réunion du Conseil pour le développement durable de Palawan.

Maman Tuwa, un aîné Palawan, craint que l’exploitation minière détruise sa communauté. ‘Si nos montagnes sont déboisées, comment allons-nous survivre? Qu’allons-nous planter si le sol est dévasté des hautes terres jusqu’à la plaine? Comment allons-nous nourrir nos enfants? Nous allons certainement mourir’.