Libération des Dongria Kondh

Lodu Sikaka a été relâché trois jours après son enlèvement.
Lodu Sikaka a été relâché trois jours après son enlèvement.

© Survival

Les deux Dongria Kondh enlevés par des hommes armés lundi dernier ont tous les deux été relâchés. Sena Sikaka a été abandonné sur le bord d’une route mardi soir, alors que Lodu Sikaka n’a été libéré qu’hier.

Lodu et Sena affirment que leurs ravisseurs, armés, étaient des policiers en civil. Lodu a été interrogé et battu pendant sa détention et n’a été relâché qu’après avoir signé une déclaration écrite dont on ne connaît pas le contenu.

Lodu et Sena ont tous deux mené campagne contre l’implantation d’une mine de bauxite sur leur terre dans les collines de Niyamgiri, dans l’Etat d’Odisha. Le projet minier de la compagnie britannique Vedanta Resources et du gouvernement d’Odisha est devenu l’un des plus controversés en Inde.

La chaîne de télévision britannique Channel 4 News avait diffusé une interview de Lodu Sikaka suite à l’assemblée générale de Vedanta au cours de laquelle les violations des droits de l’homme perpétrées par la compagnie avaient été condamnées par de grands investisseurs, dont Aviva. Nombre d’entre eux, dont l’Eglise d’Angleterre, se sont déjà retirés du capital de Vedanta et le gouvernement britannique a dénoncé la violation des droits des Dongria.

Le sort des Dongria Kondh a été comparé à celui des Na’avi du film à succès de James Cameron. Leur combat est soutenu par de nombreuses personnalités dont Joanna Lumley, Bianca Jagger et Michael Palin.

Un groupe d’experts envoyé par le gouvernement au début de l’année avait conclu que la mine de Vedanta pouvait ‘conduire à la destruction des Dongria Kondh’ en tant que peuple. Les conclusions d’une seconde enquête officielle seront publiées ce mois-ci. Le dirigeant de l’équipe d’investigation a déclaré aux journalistes qu’il s’attendait à ce que ce soit une ‘nouvelle bombe’.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Si nous pouvons nous réjouir de la libération de Sena et Lodu, elle ne pourra effacer les injustices qu’ont subies et que continuent à subir les Dongria Kondh’.