Blocage du projet minier aux Philippines

Enfants palawan pêchant dans la rivière Singnapan, à Ransang, municipalité de Rizal. © Dario Novellino
Enfants palawan pêchant dans la rivière Singnapan, à Ransang, municipalité de Rizal. © Dario Novellino
© Dario Novellino

Les Palawan des Philippines fêtent le refus d’une commission du gouvernement local de donner le feu vert à l’exploitation minière sur leur territoire traditionnel par le géant minier Macro Asia.

Des sympathisants de Survival, des groupes indigènes et d’autres personnes encore avaient fait pression sur le Conseil pour le développement durable de Palawan (PCSD) dans la perspective de la réunion de cette commission. Le PCSD a également entendu les témoignages d’un leader palawan et de différents experts sur l’opposition des communautés palawan à l’exploitation minière sur leur terre et sur le fait que les explorations de Macro Asia ont eu lieu principalement dans les zones très protégées de la forêt.

Le Conseil – dont la décision devait être pour beaucoup une simple approbation environnementale, donnant ainsi le feu vert à l’exploitation minière – a déclaré qu’une enquête approfondie était nécessaire avant de se prononcer. Il a ordonné des enquêtes de grande envergure, y compris sur l’impact des activités minières sur la culture et le mode de vie des peuples indigènes, ainsi que sur la légalité du soutien au projet par le gouvernement local.

Lors de la réunion, le leader palawan Artiso Mandawa a déclaré : ‘Il ne sera pas difficile d’établir que les gens de Brookes Point sont en grande majorité contre toute exploitation minière. C’est ce que nous, les peuples indigènes et les fermiers, essayons de dire au gouvernement depuis deux ans à travers des manifestations et des rassemblements, mais ils ne nous écoutent pas.’

Après la décision de ne pas approuver les projets miniers, il a prévenu : ‘Ceci n’est qu’une première victoire pour les peuples indigènes et nos sympathisants’.