L'Inde constitue un nouveau conseil tribal suite à la victoire contre Vedanta

Un homme dongria kondh
Un homme dongria kondh
© Jason Taylor

Suite à la victoire sans précédent des Dongria Kondh dans la défense de leur montagne sacrée, le Premier ministre indien a constitué un nouveau comité pour les droits indigènes.

Dirigé par le Premier ministre, le ‘Conseil national pour le bien-être tribal’ réexaminera et pilotera les politiques gouvernementales concernant les 80 millions d’autochtones qui vivent dans le pays. Le conseil réunira les ministres responsables des finances, des mines, de l’énergie, de l’environnement et les représentants élus des régions tribales d’Inde.

La récente victoire des Dongria Kondh qui a permis l’arrêt du projet minier de Vedanta Resources et du gouvernement d’Orissa a provoqué une grande effervescence dans tout le pays. Le ministre de l’Environnement a évoqué ‘une très grave violation des lois’ et un ‘non-respect flagrant envers les droits indigènes’ lorsqu’il a rejeté le projet.

Le ministre de l’Intérieur, P. Chidambaram, a déclaré aux journalistes : ‘Nous n’autoriserons pas les industries extractives qui provoquent la destruction de l’environnement et de l’habitat naturel des peuples indigènes’.

Vedanta a jusqu’au 15 septembre pour défendre sa raffinerie implantée au pied des collines des Dongria et qui devait servir à traiter la bauxite de la mine condamnée. Selon le ministère de l’Environnement, la raffinerie de Vedanta ’n’était absolument pas conforme’ aux normes environnementales et avait été agrandie illégalement. Le ministère a demandé à Vedanta la raison pour laquelle elle ne serait pas fermée immédiatement.

Sous l’effet de la colère d’avoir été congédiés après la fermeture de la raffinerie, des milliers d’ouvriers qui avaient travaillé à son expansion ont pris d’assaut le bâtiment la semaine dernière, causant des dommages considérables et l’obligeant à stopper ses activités.