Autorisation scandaleuse d'une mine aux Philippines

Impact de la mine de nickel au Palawan
Impact de la mine de nickel au Palawan
© Dario Novellino

Moins de deux mois après que les Palawan eurent célébré la décision du gouvernement local d’interdire l’exploitation par la compagnie MacroAsia d’une mine sur leur territoire, le gouvernement national a rejeté la décision et a donné le feu vert à la compagnie.

Le 30 juillet dernier, une commission du gouvernement local a refusé au géant minier MacroAsia l’autorisation d’exploiter une mine sur la terre traditionnelle des Palawan. La commission avait ordonné des études complémentaires notamment concernant l’impact de la mine sur les peuples indigènes avant de prendre une décision. Cependant, dans un geste qui a choqué les observateurs, le département de l’environnement et des ressources naturelles du gouvernement national a donné son accord environnemental pour l’exploitation de la mine, sans avoir obtenu l’accord nécessaire du gouvernement local.

Panglima Sagad, un aîné palawan récuse formellement les allégations du gouvernement qui prétend que la mine a été approuvée après une série de consultations : ‘Les autorités gouvernementales mentent ; nous, communautés indigènes, avons toujours été contre la mine et même lors des dernières consultations publiques. Les Palawan isolés vivent dans la région où se trouve la concession de MacroAsia et n’ont pas été consultés à ce sujet’.

Les Palawan appellent maintenant le président philippin à abroger la loi minière de 1995 qui a été dévastatrice pour les peuples indigènes du pays en autorisant l’exploitation minière en territoire palawan. Le leader palawan Artiso Mandawa a déclaré : ‘Seul le Président a le pouvoir de renverser ces politiques qui n’ont apporté que souffrance à notre peuple et à notre environnement’.