WikiLeaks : Après avoir été 'menacés', les Etats-Unis rétablissent leurs relations avec l'armée indonésienne

Une vidéo montrant des soldats indonésiens torturer deux Papous a suscité une vive émotion dans le monde entier.
Une vidéo montrant des soldats indonésiens torturer deux Papous a suscité une vive émotion dans le monde entier.
© Survival

Les télégrammes diplomatiques du gouvernement nord-américain diffusés par WikiLeaks révèlent que l’Indonésie avait menacé de faire échouer la visite du président Obama à Djakarta en novembre dernier si les Etats-Unis ne levaient pas l’embargo sur l’assistance militaire au corps d’élite indonésien de triste notoriété Kopassus.

La coopération militaire nord-américaine avec Kopassus avait été suspendue pendant plus de dix ans en raison de ses abus de droits de l’homme incluant meurtres, disparitions forcées et torture. L’embargo a été levé en juillet dernier.

Un télégramme diplomatique de l’ambassade américaine de Djakarta révèle que le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono avait prévenu les Etats-Unis que l’embargo sur Kopassus était un ‘test décisif pour les relations bilatérales’ et que la ‘visite du président Obama serait compromise si cette question n’était pas résolue avant sa visite’.

Survival International a appelé les Etats-Unis à suspendre toute assistance militaire à l’armée indonésienne tant que ses forces armées continueront de tuer et torturer les tribus de Papouasie occidentale.

Peu de temps avant la visite du président Obama en Indonésie, une vidéo montrant des soldats indonésiens torturer deux villageois des hautes terres de Papouasie occidentale avait été diffusée sur internet.

Les tribus de Papouasie occidentale sont victimes depuis des décennies de la violence perpétrée à leur encontre par les militaires indonésiens.