Saint Valentin : pas de cadeau pour les Bushmen

Pour marquer la St Valentin, Survival lance une campagne de cartes postales appelant au boycott du diamantaire De Beers et du mannequin d'origine somalienne Iman.
Cette campagne intervient au moment même où le gouvernement botswanais mène une nouvelle vague de harcèlements à l'encontre des Bushmen gana et gwi. Deux ans après les avoir expulsés de leur terre ancestrale, des fonctionnaires armés ont arrêté des Bushmen accusés d'avoir chassé près de leur camp de ‘relocalisation'. Les Bushmen estiment que ces actions sont dirigées contre ceux des leurs qui se sont opposés à leur expulsion du Kalahari.

Tout porte à croire que la présence d'importants gisements de diamants dans la réserve est la véritable raison de l'expulsion des Bushmen par le gouvernement. L'implication de De Beers, qui contrôle à part égale avec le gouvernement l'exploitation des diamants du Botswana, ne fait aucun doute.

De Beers est opposée à la reconnaissance des droits des peuples indigènes en Afrique qui reviendrait, selon elle, à une politique d'apartheid. Cette position a soulevé une vague de protestations parmi les peuples indigènes du monde entier. Geoff Clark, à la tête de la plus importante organisation aborigène d'Australie, ‘The Aboriginal and Torres Strait Islander Commission', a jugé cette déclaration "insensée et injurieuse". Le représentant de De Beers au Botswana a pour sa part publiquement approuvé l'expulsion des Bushmen : "Le gouvernement a eu raison de déplacer les Basarwa [Bushmen]… qui voudrait rester éternellement à l'âge de pierre ?

Iman incarne l'image publique de De Beers pour un cachet d'un montant d'un million de dollars et a créé sa propre ligne de maquillage nommée "i-Iman".

Pour plus d'informations, contacter
Magali Rubino : 01 42 41 44 10   [email protected]