Victoire : Vedanta annonce la fermeture de sa raffinerie en Inde

Les Dongria Kondh ont mené une bataille contre Vedanta tel David contre Goliath.

Les Dongria Kondh ont mené une bataille contre Vedanta tel David contre Goliath.

© Lewis Davies/Survival

Les Dongria Kondh célèbrent la décision de la compagnie minière britannique controversée Vedanta Resources de fermer, en décembre prochain, sa raffinerie de bauxite dans l’Etat d’Orissa.

Cette nouvelle représente une victoire décisive pour la tribu qui, tel David contre Goliath, n’a cessé de lutter contre le projet d’extraction de bauxite du géant minier Vedanta.

Lodu Sikaka, un chef dongria, a déclaré aujourd’hui : ‘Nous ne serons satisfaits qu’une fois la compagnie définitivement partie. Si la raffinerie est toujours là, ils continueront à convoiter notre montagne, si ce n’est pas aujourd’hui, ce sera demain, dans deux ans ou dans dix ans’.

La raffinerie de Lanjigarh est située au pied des collines de Niyamgiri qui abritent 8 000 Dongria Kondh et qui sont le sanctuaire de leur dieu Niyam Raja. La compagnie a investi plus d’un milliard de dollars pour agrandir le site, sans avoir obtenu les autorisations nécessaires et tout en sachant qu’elle ne pouvait pas alimenter suffisamment la raffinerie en bauxite pour la faire fonctionner à plein rendement.

Vedanta prétend que la fermeture de la raffinerie est due à ‘l’épuisement du stock de bauxite’. Mais l’on craint que la compagnie utilise cet argument pour faire pression sur le gouvernement afin d’obtenir l’autorisation d’exploiter les collines de Niyamigiri. L’affaire, qui a été renvoyée devant la Cour suprême indienne, est pour le moment ajournée.

L’opposition aux pressions de Vedanta pour exploiter les collines a entraîné la compagnie dans un conflit de près d’une décennie qui a forcé la raffinerie de Lanjigarh à s’approvisionner en bauxite auprès d’autres mines en Inde. Un porte-parole de Vedanta a déclaré que cela avait coûté un demi-milliard de dollars à la compagnie.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Depuis que nous avons lancé notre campagne de soutien aux Dongria Kondh, on ne cesse de nous répéter que c’est une cause perdue et que la mine sera un jour exploitée. Cela n’a pas été le cas. Toute l’infrastructure de la raffinerie est en train de rouiller et maintenant Vedanta annonce qu’elle l’abandonne. Il s’agit là d’un exemple admirable de la détermination des peuples indigènes à défendre les terres qui leur appartiennent de droit et de la pression exercée par des milliers des leurs et de nos sympathisants à travers le monde. La pression de l’opinion publique est le seul moyen de sauver les peuples indigènes sur le long terme et cela fonctionne’.